[Rock Progressif] 317 Black Widow - Sacrifice 1970 (Remaster 2004) FLAC-Xanthul

Téléchargement & Détails

Téléchargement Anonyme

Nous vous recommandons fortement l'utilisation d'un VPN pour télécharger vos torrents en toute sécurité & anonymat :

Accéder au VPN
Télécharger Télécharger le torrent
Mots clés Flac (16 bit) Cd Album Rock progressif
Seeders 1 Leechers 2 Complétés 0
Informations Voir les informations
Fichiers 18 - Voir les fichiers

Présentation

Ajouter à mes favoris Voir le NFO Signaler



BLACK WIDOW
SACRIFICE 
  1970 
 

 
lnky.jpg

CYCLE ROCK PROGRESSIF

SPÉCIAL HEAVY-PROG

__________________
BLACK WIDOW :
Kip Trevor : chant
Jim Gannon : guitare, vocaux
Gerry "Zoot" Taylor : orgue, piano
Clive Jones : flûte, saxophone, clarinette
Bob Bond : basse
Clive Box : batterie
+
Kay Garret : chant (n°8 à 12)
__________________

Titres
:

(Compositions : Jim Gannon except *)
 
     1. In ancient days 
        [07:38]
       2. Way to power    
        [03:31]
       3. Come to the sabbat (Clive Jones)*   
        [04:54]
       4. Conjuration  
        [05:43]
       5. Seduction 
        [05:37]
       6. Attack of the Demon  
        [05:37]
     7. Sacrifice 
        [11:13]

+ Bonus :
     (Demo LP de 1969 avec Kay Garrett)

         8. In ancient days (Demo) 
        [09:26]
       9. Come to the sabbat (Demo) (Clive Jones)*   
        [04:14]
      10. Conjuration (Demo) 
        [05:53] 
      11. Seduction (Demo) 
        [04:41]
      12. Sacrifice (Demo) 
        [10:52]


Total minutage : 01:19:19

k9hh.jpg
Clive Jones, Clive Box, Jim Gannon, Kip Trevor, Zoot Taylor, Bob Bond 

LA BOMBE BLACK WIDOW !!!

Les origines de ce groupe de Leicester remontent à 1966, lorsque Kip Trevor et Kay Garrett (chant), Chris Dredge (guitare), Clive Jones (flûte-sax), Gerry "Zoot" Taylor (orgue), Bob Bond (basse) et Clive Box (batterie) forment le groupe Pesky Gee!. Avec un nouveau guitariste, Jim Gannon à la place de Dredge, le groupe enregistre en 1969  un album chez Pye, Exclamation Mark (d'après le point d'exclamation du nom du groupe). Après le départ de Garrett, le groupe change son nom en Black Widow et enregistre leur premier album, l'emblématique Sacrifice en 1970. C'est le premier groupe à véhiculer une image "occulte et satanique" (avant Black Sabbath) avec un premier album basé sur une histoire de sorcières et un single "Come to the sabbat" qui sera interdit sur la BBC. Mais, contrairement à Black Sabbath, leur musique n'est pas du tout morbide et se veut plus ouverte et plus variée. La présence de l'orgue, du saxophone (l'excellent "In Ancient days") et surtout de la flûte donne une couleur beaucoup plus mélodique et progressive, et les côtés "Jethro Tull" sont assez évident comme dans le génial long titre "Sacrifice". Black Widow s'impose de suite comme un group essentiel du paysage musical anglais. Leur passage au Festival de l'ile de Wight et leurs tournées (notamment en Italie avec Yes) vont assoir définitivement leur notoriété (les concerts étaient incroyables, mettant en scène plusieurs tableaux démoniaques comme cette vierge sacrifiée par le poignard de Trevor dans le "Sacrifice" final). Trevor et Gannon souhaitent abandonner la magie noire afin  de gagner de l'audience, ce qui provoque de vives tensions entre les musiciens. Bond et Box sont purement éjectés et remplacés par Jeff Griffith (basse) et Romeo Challenger (batterie) pour 2 albums qui ne sonnent plus tout à fait pareil, au grand dam de Clive Jones (pas de flûte dans le nouveau single): Black Widow
 en 1971 (à prédominance orgue-guitare), puis après le départ de Jim Gannon, Black Widow III
 en 1972 avec John Culley, nouveau guitariste venu de Cressida, deux albums assez mélodieux et de bonne qualité. Dans le troisième opus, le groupe retourne à la magie noire et la musique semble retrouver un second souffle avec l'arrivée de Culley. Mais les dégâts humains déjà causés sont irréversibles et le groupe se sépare en 1973, avant la sortie du dernier album, Black Widow IV, lequel ne sera libéré qu'en 1997 (Clive Jones dira plus tard que le groupe aura été détruit par 2 gars: Trevor et Gannon). A la dissolution du groupe, Clive Jones retrouvera Clive Box et ils fonderont ensemble le groupe Agony Bag en 1976. Un album de Black Widow sera édité en 1998 comprenant les sessions de 1969 enregistrées par la formation de Pesky Gee ! avec Garrett, Return to the Sabbat
, lequel proposait les versions originales destinées à l'album Sacrifice
. En 2011, Clive Jones enregistrera avec le multi-instrumentiste Geoff Griffith le très bon Sleeping with demons
 afin de redonner vie à Black Widow

jkni.jpg
Clive Jones, Jim Gannon, Clive Box, Bob Bond, Kip Trevor, Zoot Taylor

POUR SE FAIRE UNE IDÉE MUSICALE:

"Sacrifice" (écouter-> c'est ici)
"In ancient days" (écouter-> c'est ici)
"Way to power (video live au beat club)" (écouter-> c'est ici)


"In ancient days" (écouter-> c'est ici) qui ouvre l'album par de longues plages d'orgue Hammond, plonge l'auditeur dans une atmosphère lourde et inquiétante. Le morceau part sur un excellent mid-tempo lancé par l'orgue et le saxophone, relayé par un chant expressif et poignant. Ce morceau est d'entrée à classer dans les grandes réussites du genre. Si le sujet est bien satanique comme le seront Black Sabbath, la musique est ici beaucoup plus aérée de par les interventions de l'orgue et les superbes mélodies de saxophone. "Way to power (video live au beat club)" (écouter-> c'est ici) est plus rock avec son solo de guitare wahwah incisif, alors que "Come to the sabbat" (qui sera le single) démarre en mode incantatoire, avec une flûte "Tullesque" du meilleur effet et des arrangements de cordes originaux. Une incantation que l'on retrouve dans "Conjuration" et ses percussions en mode "danse rituelle". "Seduction" est un titre à part, comme une respiration tranquille, avec de nouveau la flûte en avant (plus champêtre cette fois) sur un tapis de cordes, une voix douce à la "Peter Hammill", un break de clarinette kitch et plutôt surprenant, puis un excellent chorus de flûte "Andersonien" qui ramène au couplet initial (flûte-cordes-chant). L'orgue Hammond lance "Attack of the Demon" par un riff très "Atomic Rooster" sur un tempo soutenu et entrecoupé de chorus de guitare et de flûte: un petit avant gôut de ce qui va suivre. Et c'est le plat de résistance qui démarre, l'incroyable "Sacrifice" (écouter-> c'est ici), morceau culte du groupe lancé sur un tempo plus vif et long de 11 minutes. On retrouve avec plaisir la flûte en instrument principal, pour de longs chorus (ça fleure bon les premiers albums de Jethro Tull). L'orgue s'en donne également à coeur joie sur ce titre qui déménage du début à la fin sans aucun temps mort.   
Le CD de 2004 paru sous le nom de The ultimate sacrife offre en effet en bonus  une grande partie de ces fameuses sessions enregistrées sous forme de démo en 1969 alors que le deuxième chanteur Kay Garret était encore présent (manque juste les démos de "Way to power" et de "Attack of the demon" que l'on retrouve dans l'album Return to the sabbat paru en 1998). Par le partage des parties chantées, ces bonus offrent une vision différente de l'album définitif de 1970 et très intéressante.  (Xanthul)


L'EMBLÉMATIQUE ALBUM DE HEAVY-PROG SATANIQUE !!
 
p4k4.jpg
 
Fichier audio : FLAC / 16 Bit / 44100Hz
Taille : 449 Mo
Durée : 01:19:19
Genre : Rock Progressif
Label : CBS
Année : 1970
CD : 2004 


BONNE ÉCOUTE A TOUS 

Pour voir mes autres albums de rock progressif, cliquer sous la bannière

4ub9.jpg

Mes autres albums de Rock Progressif


Commentaires

Derniers commentaires

  • utilisateur

     Vstar

    2.46To - 1.10To

    Ajouté par Vstar il y a 2 minutes

    merci énormément!